ALBERT, chanson rock libertaire

forum du groupe ALBERT
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tournée en ROUMANIE - 17 au 23 Avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JB Deix
Admin


Nombre de messages : 140
Age : 34
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Tournée en ROUMANIE - 17 au 23 Avril   Jeu 5 Juil - 0:16

LA ROUMANIE, EN LONG, EN LARGE ET DE TRAVERS (par Albert et JB)

La fabuleuse Tournée en Roumanie :

1ère partie

Le r-v était à 10 H à l’aéroport où nous retrouvâmes Albert et JB Deix affairés à s’entraîner à la Tournée roumaine :


Pour tout vous dire, JB en bon manager avait prévu d'offrir une bouteille de Saint-Emilion à Stéphanie, notre contact et tourneuse en Roumaine, manque de pot, la compagnie aérienne refusa qu'on transporte cette bouteille en bagage à main, du coup il a fallu se sacrifier avant de prendre le vol...
Le malentendu dissipé, c’est avec une certaine joie non dissimulée (et encore un peu avinée) qu’Albert et JB occupèrent leur vol :


tandis que les autres membres du groupe plus sérieusement devisaient politique et culture roumaine.


Une petite escale par Francfort, l'occasion de visiter longuement les couloirs interminables de cet aéroport, un truc de fou. Mais on y arrive, heureusement que La Perraude (JB notre batteur faut-il le préciser) et l'autre JB ont un sens de l'orientation hors norme.

Dès notre arrivée nous fûmes accueillis par Stello notre chauffeur attitré pour la Tournée.
De là, après avoir calé 3 fois, chevauché malencontreusement un trottoir et failli emboutir une barrière ainsi que renverser le gardien du parking –et tout ça en 2 mn 30 montre en main !- nous comprîmes que la Tournée ne serait pas qu’une partie de plaisir.
Albert prend en effet très vite ses aises !


Et après avoir roulé quelques 8 KMS,


nous fûmes arrêtés par ces messieurs de la police qui lancèrent par un premier p-v, le coup d’envoi d’un défi routier qui devait nous faire grands ouverts garder les yeux pendant presque 2000 KMS !
Mais l’homme était robuste et le bon sens veut parfois que l’on taise certaines critiques.

Après une première petite traversée montagneuse, nous arrivons finalement dans un chouette petit gîte du côté de Sibiu à la magnifique décoration intérieur.


Prise de possession des chambres et début d'un long et excellent repas. La Perraude décida dès le début de noyer ses dernières frayeurs dans la palinka,

alcool local qui lui fît sitôt comprendre d’où venait aux hommes d’ici qui ne trépassent pas, leur force exeptionnelle.

Ce soir-là La Perraude failli perdre la vue !


Ce qui fît réfléchir Albert lors de son café-clope du matin…


Après avoir chaleureusement remercier nos hôtes, la route nous conduisît à Cluj, dans le nord de la Roumanie.
La langueur du trajet s’étira au rythme des dépassements en sommets de côtes à 70 KM à fond de 5ème, nous quittâmes la vallée des Carpates


A Cluj on nous conduisît à notre hôtel, après avoir en vain essayé de faire un créneau (véridique !) sans voitures ni devant, ni derrière,
C’est finalement Albert qui profitant d’une absence –physique cette fois- de notre chauffeur- gara le mini-bus.
Au regard embué de celui-ci quand il revînt, Albert gagna ce jour-là c’est certain, son respect pour 3 générations au moins !

L'hôtel est vraiment sympa, à une vingtaine de minute du centre à pied, malheuresement, on aura pas trop le temps de visiter. On est pris en charge par Marius, qui est la personne qui est l'oragnisateur du concert à l'Autograf' Club en collaboration avec le Centre Culturel (CCF) de Cluj-Napoca. Copieux repas dans une auberge pris avec Marius et Dorotea, responsable com au CCF. Direction le club ensuite pour les balances, on teste le matos de la soirée. L'ingé son est excellent, travaille sur les plus grand festivals roumains, bref, y a de quoi assurer dans ce club pouvant accueillir pas loin de 300 pers.
Apéritif pris en compagnie de Bernard Houliat, directeur du CCF de Cluj-Napoca, le monsieur est originaire du pays basque, on parle de l'hexagone forcément, des présidentielles qui arrivent en fin de semaine, etc...
Le patron du club nous offre une bouteille de "cognac", c'est un alcool local (un de plus !), très très bon je vous l'asssure.

Il est l'heure d'y aller et d'envoyer la sauce. Une toute nouvelle setlist est testée pour l'occasion, beaucoup plus rock qu'à l'accoutumé, on a inclus deux reprises de Gainsbourg pour faire plus "frenchie" au près du public jugez plutôt :

Maitre et Esclave
Méphisto
Blonde
Les profondeurs
La morte
Sourdingue
Le chien
Requiem pour un c...
(bien groovy même si Albert oublie les paroles... dans sa poche...)
L'air con
La glandouille
La Javanaise
Un géronticide
Le Plus Long des Maux
Maitre et Esclave
Ni Maitre Ni Esclave


Excellent concert, ça rend vraiment bien et cette setlist envoie grave (excellent boulot du manager là-dessus hein !)








excellent public franco-roumain, la Javanaise fonctionne évidemment super bien, même à 2 000 km de Paris.
Excellent after ! Merci à toute l’équipe organisatrice qui su devancer nos envies… Ca se termine très tard en compagnie de Marius, qui décide malgré nos gabarits de nous ramener tout les 5 (Stello étant rentré plus tôt pour pouvoir faire la route le lendemain) dans sa voiture, merci à lui car ça aurait été (très) dur de retrouver l'hôtel seuls !
Arrivés à l'hôtel, Gaetan décide de dormir


Albert se prend soudainement pour Yann Arthus-Bertrand et fait des clichés aériens


Nuit courte pour tout le monde...
Petit déjeuner en compagnie de Dorothea dans le centre ville




Un passage rapide au CCF de Cluj afin de saluer le travail effectué par Bernard et son équipe, Dorothea, Emmanuelle...
Comme le lendemain nous serons en jour off et que la route est longue parait-il, Bernard nous propose de dormir dans sa maison non loin de la frontière ukrainienne, au milieu des Carpates.
Et hop on part direction Sucevita ("ça ne s'invente pas !" comme le dit Albert), dans une région appelée Bucovine, c'est une pénisule balkanique.
Depuis Cluj, seulement 350km nous sépare de Sucevita.
350 km que nous ne mettrons que... 12h à faire, la route étant en travaux et la fin du voyage très montagneuse, mais 12h quand même !

Cela dit, nous découvrîmes d’autres splendeurs roumaines…







… et spécialités, puisque cette partie montagneuse inspira notre chauffeur au point qu’il laissa libre court à ses humeurs trajectives et freinesques développant encore plus un style déjà très personnel.

Au point d'être une nouvelle fois arrêté par la maréchaussée pour (vraiment un détail) dépassement sur une ligne droite en plein virage !


Au lieu du retrait de permis annoncé, la Police s’étant fait expliquer la possibilité d’un incident diplomatique s’ils retenaient plus longtemps le Groupe nous remis dans les griffes de Stello (et ce malgré les tentatives d’alertes du Lambart par des clins d’œil et autres simagrées burlesques aux forces de l’ordre).

Alors oui le voyage fut long et éprouvant, mais n'est en rien comparable à ce que nous avons pu voir comme magnifique paysage durant cette journée de route.
Arrivée à la nuit tombée, nous passâmes une excellente soirée dans la maison de Mr Houliat, malheureusement absent. Reçu par sa famille, nous mangeâmes et bu (attention La Perraude, pas trop de palinca !) avant de donner un concert acoustique aux enfants de nos hôtes ainsi que de leurs amis voisins.
Une nuit réparatrice et nous quittons la magnifique demeure de la famille Houliat, faites uniquement à l'aide d'artisan de la région :




Avant de quitter la ville, nous visitâmes un trésor de monastère polychrome :



où nous pourrions situer si nous étions taquins l’histoire de la chanson Les Cénobites Tranquilles (NDLR : 3ème album, à sortir prochainement. www.myspace.com/albertlelibertaire pour deux morceaux de ce futur album en écoute, hé hé…).

C’est donc sur les chapeaux de roue que nous reprîmes la route, ponctuée ça et là de rencontres inattendues en Tournée sans doute dans le coin.
Ici Les Forbans,


Indochine

(note du manager : le premier qui me dis que ça ferai une bonne photo pour le groupe aura de mes nouvelles)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/jbdeix
JB Deix
Admin


Nombre de messages : 140
Age : 34
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Tournée en ROUMANIE - 17 au 23 Avril   Ven 6 Juil - 1:10

2ème partie :

On met à profit les heures de routes que nous avons pour répéter un nouveau morceau dans le camion !
Merci aux iPod d'exister, chaque musiciens peut ainsi bien se mettre en tête les notes de Initials B.B., une autre cover de l'ami Serge...
Ce qui surprend Stello lorsque celui-ci entend du saxophone dans notre mini-bus !

Nous arrivâmes à Isia en fin d'après-midi, rapide contact par téléphone avec Stépanie, notre contact et tourneuse en Roumanie. Elle nous indique notre hôtel et là attention, on a le droit au 3 étoiles de Iasi, situé au milieu de l'esplanade dans le centre ville, la grande classe.



Un peu de repos, une douche et direction le lieu du concert, le Black Out Club en compagnie de Stéphanie venu nous chercher à l'hôtel.
Comme à Cluj, prise de possession des lieux, on tâte la moquette, on jauge l'endroit, balances et apéro en compagnie des gens du CCF de Iasi et du public qui commence à venir.
On joue dans le cadre de la semaine des cafés, un événement qui a lieu chaque année en Avril.
Les gens sont chaleureux, on démarre à 19h30, ça peut paraître tôt mais l'endroit est déjà bien rempli.

Setlist idem au concert de Cluj-Napoca, le morceau répété dans le camion en plus :

Maitre et Esclave
Méphisto
Blonde
Les profondeurs
La morte
Sourdingue
Le chien
Requiem pour un c...
L'air con
La glandouille
La Javanaise
Un géronticide
Initial B.B.
(et hop !)
Le Plus Long des Maux

Rappel :
Maitre et Esclave
Ni Maitre Ni Esclave


Bis Rappel :
Méphisto

Méphisto, faites en deuxième rappel, est jouée deux fois trois vite portée par le public plus que chauffé à blanc et la vapeur qui commence à se faire.
Excellent concert avec une petite communauté française qui a bien mis le feu à la fin du concert, merci à eux !
Quelques photos...






After au Black Out une fois le matos rangé. Je vois encore Gaetan sauter comme un fou sur "Give me hope Johanna" de Johnny Clegg, Gaetan sera désormais nommé "le Zoulou Blanc". Le reste de la musique est axé 80's et rock, retour au petit matin, après avoir fait notre show sur l'esplanade devant l'hôtel, une petite photo dans l'ascenseur :



Le lendemain matin, certains en profite pour dormir, se promener en centre ville ou prenant leur travail au sérieux se lève aux aurores pour assister à une conférence sur le management culturel (bon j'avoue, ça a été très dur de suivre, surtout quand il y a plus de pile dans les écouteurs pour la traduction...).

En début d'aprem, tous atteints d’une rectalo-ancéphalite aigüe, Smaranda du CCF se chargea de nous faire visiter la ville et ses charmes.
Nous passâmes entre autre la journée à rejoindre un jardin d’acclimatation que nous ne trouvâmes jamais (si on l'a trouver mais il venait de fermer...).

Mais notre bonne humeur n’en fût pas entamée car nous étions invités la nuit tombée à une soirée Erasmus qui promettait de belles rencontres.
Une soirée dans une très belle maison de style coloniale, où le groupe pu dans son ensemble faire profiter de ces talents de danseurs :

(ah tiens, l'affichage des photos ne fonctionnent plus d'un coup hé hé)

Bref, nous ne fûmes pas déçus de cette soirée, du moins d’après les bribes de souvenirs remis en ordre le lendemain par les uns et les autres.
Ca c'est d'après Albert car le manager lui se souvient (quasiment) de tout...
Après la soirée Eramus, on voulait un endroit plus rock niveau musique, nous fumes emmenés par un groupe d'étudiants dans l'endroit idéal ! Au menu du Pink Floyd, du Stones, du Beatles, du Yes, Radiohead, Led Zep, Bowie, j'en passe et des meilleurs...
Bref, on y passe la nuit, j'usqu'à ce que je me rende compte qu'il fait jour dehors !

Branle bas de cons bas, dehors les musiciens, on a quand même rencard à 10h avec Stello pour le départ !!!!
Et là ça se complique, il semblerait que Jack ne veuille plus marcher, c'est pas grave, direction l'hôtel avec le bassiste sur mon dos, rock'n roll ou pas on avait dit ?
Merci à noter guide française d'avoir fait en sorte qu'on trouve l'hôtel rapidement, la sécu à notre arrivée hallucine un peu mais on arrive à charger Jack dans l'ascenseur et direction les chambres.
Réveil de La Perraude qui était rentré plus tôt dans la soirée, il est 8h. Les deux heures qui nous séparent du départ appartiennent à l'histoire du rock et seront détaillés dans nos mémoires, c-a-d dans 40 ans, quand le groupe aura splitté à cause des égos de chacun, soyez au rdv, y a du lourd !
Petit déj vite fait sans Jack bien évidemment.
Il est déjà 10h, cela dit, Jack n'est pas descendu tout seul de sa chambre...




Et encore il a de la chance qu'on l'ai habillé, sinon c'était enroulé dans un drap qu'il sortait de l'établissement, le personnel en ai quand même resté pantois...

On le dépose comme un colis de vaisselle dans le mini-bus et hop, en voiture pour 6h de route afin de rejoindre une vallée avec forte activité volcanique et boue en ébullition au programme, un lieu unique en Europe. Merci à Stéphanie du précieux conseil touristique !





(ça fait typiquement Pink Floyd live à Pompéi vous trouvez pas ???)


(Indochine, les Forbans ou Pow Wow ?)


Nous quittons les lieux en embarquant avec nous un couple germano-hispanique qui faisait du stop, histoire de travailler un peu notre anglais. Après les avoir déposer, direction le petit village de vigneron à deux heures de Bucarest où nous devons passer la nuit dans un gîte.
L'accueil y est une fois de plus très chaleureux, notre hôte parle français, ça facilite les choses.

Explication sur son mode de vie, la production du vin, l'agriculture post-Ceaucescu, le fait qu'il n'y a pas l'eau courante dans le village, l'obligeant à faire 6 bornes tôt le matin. Il a de la chance il a une voiture, mais le matin, c'est un défilé de personne en charrette ou a pied...
Alors imaginez quand Albert décide à 19h d'aller chercher des clopes avec pour compagnie Stello et JB...ben il en trouve forcément, et oui c'est moins rare que la flotte faut croire.

C’est ce soir-là que nous apprîmes, perdu dans le fin fond de la Roumaine viticole, la qualification des 2 candidats pour le dernier tour présidentiel (dont l’un est un vrai con, et l’autre une vraie conne aussi, sans vous donner plus d’indices car « leur soutien pourrait –sait-on jamais- nous servir » (J. Seguéla).

Au petit matin d’une fraîche nuit, nous reprîmes la route pour l’aéroport, Stello honorant une dernière fois l’embrayage du camion d’un logarithme particulier dont lui seul a la formule.
Nous le regardâmes une fois sortis et les embrassades d’usage terminées, s’éloigner en ce début d’après-midi, le camion crachant une épaisse fumée noire (signe qu’on ne roule pas en 5ème à 40 à l’heure !)

Et chacun de nous se prît à rêver quelques minutes encore en cette fin de Tournée, qu’à notre retour France on ne serait plus gouvernés par des cons…

Un très Grand Merci encore à Stéphanie sans qui cette tournée n'aurait jamais été possible,
à messieurs Bernard Houliat (Cluj-Napoca) et Guillaume Robert (Iasi), directeur des Centres Culturels Français qui nous ont accueillis lors des concerts,
à Dorothea, Julie, Corina, Emmanuelle, Smaranda, Mme Houliat, Marius,
aux personnes qui nous ont accueillis chez elles pour nous nourrir et nous loger,
aux équipes organisatrices des concerts,
et comme on dit "à ceux qu'on a oublié mais qui on fait parti de l'aventure !".

Vraiment, ce voyage nous aura permis en quelques jours je pense de découvrir les aspects de l'actuelle Roumanie, peut-être pas tous mais au moins de passer du paisible gîte à l'hotel en centre ville, de la grande maison familliale au petite chambrée perdues sans eau dans un froid de canard.
Mais pour chaque endroit, le mérite de toujours offrir un accueil très chaleureux et de passer des moments dont on se souviendra très longtemps...
De découvrir la réalité d'un pays ouvert culturellement au point de nous faire venir pour lui faire entendre notre musique.
Les rencontres y furent nombreuses vous vous en doutez, les contacts pris et activer "dès que se recroisera".
Et promis, on se recroisera !


(Gaetan, Jack, Stello, La Perraude, Albert et JB derrière l'appareil)

Fin

_________________
"BOOK OR DIE"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/jbdeix
 
Tournée en ROUMANIE - 17 au 23 Avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» {Tournée Bretonne 2012 } Zénith de Caen - 26 Avril 2012 (places en vente)
» [AVRIL - SEPTEMBRE 2015] Comeback des BIGBANG
» Tournée 2015
» SYMPHONY X - NEVERMORE - Tournée Européenne
» Blog sur les vampires suite à un voyage en Roumanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALBERT, chanson rock libertaire :: ALBERT :: Concerts-
Sauter vers: